présentation discipline positive

 

 

Dans cette vidéo je vous propose trois petites astuces issues de la Discipline Positive pour survivre au confinement.

 

Le temps de pause

Un petit moment pour souffler, à prendre avant que la pression ne monte trop. Ici je demande à mon fils 5 minutes de silence et je mets un timer pour qu’il sache quand c’est fini. 5 minutes, ça parait peu pour nous, mais si c’est demandé au bon moment, ça fait toute la différence. 5 minutes, ça parait beaucoup pour un enfant, mais si c’est demandé avec la bonne intention, généralement l’enfant essayera de se prêter au jeu. Des fois quelques rappels sont nécessaires mais c’est déjà bien qu’il essaye, ça nous aide aussi à percevoir notre enfant autrement, il est capable d’empathie et nous le prouve.

 

Les 3 « r » de la réconciliation

Ca c’est pour quand on a pas pu faire de temps de pause au moment voulu et qu’on a explosé.

Reconnaître

Nous devons reconnaître nos torts, on a parfois trop crié, on a parfois dit des choses qui dépassent notre pensée… On admet nos erreurs ! Attention à ne pas mettre de mais après cette phase qui perdrait tout son sens. Avec un mais, on se justifie, on ne reconnaît pas sa part de responsabilité.

Reconnecter

On se met à la hauteur de l’enfant et on valide son sentiment : « J’ai l’impression que tu as eu peur quand j’ai crié. » Un contact physique peut fortement aider si l’enfant y est réceptif. Cette étape est très importante elle permet à l’enfant de se sentir compris, ce qui l’aidera aussi à passer à l’étape suivante. Et n’oublions pas que l’émotion ou le sentiment ont toujours une raison d’être même si nous ne la voyons pas. L’enfant a eu peur, c’est un fait ! Et lui dire qu’il a eu tort d’éprouver cette sensation ne changera pas le fait qu’il l’ait ressenti.

Réparer

Barinstorming d’idées pour réparer la « bêtise » ou pour éviter que la situation se reproduise. Attention à ce que tout le monde soit d’accord avec la solution. L’enfant n’est jamais le seul responsable, on prend part aux actions décidées. Que peut-on faire nous aussi en tant qu’adulte pour ne plus en arriver là ? De quoi a-ton besoin ?

 

Les Questions de Curiosité

Les enfants reçoivent des ordres toute la journée : « Range ta chambre ! » « lave tes mains » « mets ta veste… et tes chaussures… ». Des fois ça peut être lourd !

Au lieu de donner des ordres à vos enfants, essayez donc de leur poser des questions. Cela active leur cortex préfrontal, zone de la réflexion qui aide à apaiser les vagues d’émotions.  Au lieu de « déplace ton verre d’eau, il va tomber ! » on peut dire « Où pourrais-tu mettre ton verre pour être sûr qu’il ne tombe pas ? ». L’enfant énonce lui même ce qui doit être fait et ne se sent pas contraint.

 

Voilà pour en savoir plus, vous pouvez regarder les explications plus complètes dans la vidéo ou m’écrire à lola@mamausagi.com. Et pour occuper vos loulous tout en apprenant, je vous donne ici des activités inspirées Montessori que l’on peut faire chez soi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *